4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 07:00

Nous avons reçu d'Henri le dossier suivant : 


Pour le blog, j'ai une énigme :
Comment ce gros trou rond s'est-il fait, au beau milieu et en haut du banc du Toulinguet ?!!
Mercredi après-midi, en nous promenant sur ce banc où nous étions venus en kayak faire les "estivants" avec Jean-Pierre F, notre curiosité nous a amenés sur le point culminant afin d'y admirer ce magnifique horizon sur 360 degrés...et là, surprise! Un trou presque rond d'une vingtaine de m de diamètre et d'environ 2 m de profondeur contenant de l'eau de mer, des coquillages....

photo 1

 


photo 2

 

Ci-dessus, "le trou", tel que nous l'avons découvert mercredi. 
Aujourd'hui vendredi, J-P F et moi, y avons conduit 2 autres curieux, Denis P et J-P H. Mais avant que la marée se retire, nous avons fait quelques surfs dans un chenal peu profond orienté dans un axe Nord-Ouest, Sud-Est creusé par les vagues puis les courants de marée qui s'y sont engouffrés et ont coupé "notre Toulinguet" en deux. 
Puis nous avons été voir la curiosité...
voyez ci-dessous :

image-1

 

Qu'est-ce qui aurait bien pu faire cela??
Différentes hypothèses sont émises...
"Main de l'homme"?
Météorite ?

image

 

Cette création était récente car....
en 2 jours, la hauteur d'eau a beaucoup diminué et la bordure de sable qui était presque verticale s'est très arrondie. Tout autour, nous remarquons des milliers d'empreintes de pattes d'oiseaux de mer.
Dans quelques jours, lors des forts coéficients de marée, la nature effacera cette oeuvre, son œuvre, mais en créera sans doute une autre ailleurs; vous, nous, saurons apprécier !
...Il faisait très beau et chaud. Pas un souffle d'air. Nous avons eu beaucoup de plaisir à profiter de ces moments! Même pendant nos surfs, l'eau nous avait paru moins froide!
-Maintenant, je vais vous conter ce qui nous est arrivé ensuite et qui n'était pas prévu. C'est une petite expérience à partager. 
Un désagrément qui aurait pu se transformer en mésaventure si...
16h30. Il faut rentrer...à contre-cœur, à contre-courant. Tout a un "prix". Nous avions 3 options. Denis propose de remonter vers la pointe du Ferret puis le long de la cote. Je suis d'accord. Pour avoir moins de courant, nous rasons les bancs de sable... Tout à coup, il fait frais: une entrée d'air maritime nous surprend par derrière, nous enveloppe alors que nous sommes à mi-distance entre le Toulinguet et la Pointe. La visi est faible. Les 2 "J-P" ne sont pas fiers. Je rassure mes copains: pas de problème, mon compas est à poste. Ralliez-vous à ma casquette fluo! Je suis sûr de moi. Certains doutent...Le temps leur paraît long...J-P F disait: vous allez trop à l'ouest! -Mais non, J-P !
Subitement, à 20m, devant à G, un mur noir surgit de la brume: nous sommes pile où il faut, chez "Barterote". Momentanément, une éclaircie; le nuage à ras de l'eau se déplace très lentement vers le N-E. Subsiste une légère brume. Passé "Hortense", il faut faire le back mais rentrer de nouveau dans la ouate!
En face, je distingue à peine mais reconnais la villa Thétis qui disparaît aussitôt. J'ai pris à peu près le cap corrigé du club. 
Go! Groupés. ...Pas de bruit proche. Tantôt un bruit de moteur derrière, à gauche, devant...Nous pagayons...nous passons au dessus des bancs de sable...ok...à un moment, je dis que je pensais qu'il fallait aller un peu plus à droite...J-P F : non, à gauche!
 Denis dit : alors tout droit ! On a ri en continuant tout droit (légèrement à droite, c'est moi qui ai le compas!)
...On approche car on entend des cris d'enfants devant vers la droite...puis le bruit des vagues qui meurent sur la plage...Soudain, je crie: nous sommes devant la villa Thétis!! 90 degrés à droite!! Ils ne voient pas tout de suite car ce qui se voit est vers le haut! Nous sommes au ras de la plage!! Le sable ne se distinguait pas. Il n'y avait qu'une seule petite vague.
L'environnement paraît irréel !
Pendant notre traversée, le courant s'était inversé.
Il ne restait plus que quelques centaines de mètres à parcourir.
A l'arrivée, J-P H conclut alors: <<excellente expérience ! >>

 
Henri.

 

Partager cet article

Published by AST Kayak - dans Sorties kayak mer
commenter cet article

commentaires

Dominique 04/03/2012


Très belle expérience effectivement. Notons quand même qu'en cas de difficultés l'iphone possède un GPS intégré qui nous permet de nous situer au cas où. Retenons le principe : droit sur la plage
et après on voit !!!

Bretos 04/03/2012


Bonjour aux lecteurs. Denis et moi étions très à l'aise parce que en nav sans visi, que ce soit en avion, en bateau, etc, dans ces circonstances, on apprend à faire une confiance absolue à
certains instruments. En effet, il ne faut surtout pas se fier à nos impressions qui sont trompées ! A la lecture de mon récit qui est exact, on se rend compte que les personnes avec expérience
mais qui n'ont pas le compas devant les yeux, sont induites en erreur par leurs sens. Sans compas ni GPS, on aurait pu se fier au sens de la houle, d'abord parallèle à notre gauche puis par
l'arrière jusqu'à la côte en face comme l'écrit Domi, notre président.Pour "les perfectionnistes", connaissant l'heure de basse mer, j'aurais dû majorer encore plus mon cap de 5°, c'eut été
parfait. M'en excuser. Tous les référents se doivent d'avoir tout l'équipement; je pense que c'est le cas dans tous les clubs sérieux que je connais dont le nôtre.Quant aux autres participants,
ils doivent faire confiance à leur "capitaine" et en traversée, naviguer tous de front cote à cote... -Il existe maintenant des petits GPS étanches...(Doumé en possède un). Au plaisir. Amicales
salutations. Henri.

André 04/03/2012


Les photos sont montrées à l'opposé de la chronologie des faits. N'ayant plus aucune visibilité, les kayakistes ont tourné en rond. Quand l'escalumade
c'est dissipée, ils ont constaté le rond généré par les coups de pagaies.  L'enigme n'a pas tenue la journée.  

Dominique 04/03/2012


à propos de "pataphysique", je suppose qu'il se réfère au commentaire en rouge...(on sait pas bien dans l'ordre de sortie des commentares) La pataphysique est une parodie de la théorie, un non
sens. (cf wiki pataphysique). Concernant le commentaire d'Henri, il me parait fondamental : Il faut faire confiance aux instruments et non à ces impressions, et en l'absence de repère visuel il
se produit des illusions sensorielles que les pilotes justement connaissent bien (c'est la vrille infernale), et il faut faire confiance au référent. (c'est justement pour cela qu'il est
référent). 

Doumé 05/03/2012


- Ce n'est donc pas le trou dans la couche d'ozone qui serait tombé?


- Si pas de GPS, de compas ou de boussole, une solution : faire comme le petit Poucet, semer des cailloux blancs sur le trajet.


Bon je vais me coucher...

Présentation

  • : AST KAYAK
  • AST KAYAK
  • : - Association Sportive Testerine Omnisports Section Kayak Navigation en kayak de mer sur le Bassin d'Arcachon et ailleurs en France et à l'éranger - Affiliation : UFOLEP
  • Contact

METEO

Recherche

Texte Libre

Parc Naturel Marin Arcachon

Petites Annonces

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog